On a mis au défi le chef étoilé Christophe Grosjean, traiteur chez Citrus de nous préparer une recette typiquement basque : l’omelette à la morue. Oui, la délicieuse omelette qui accompagne le menu traditionnel dans les cidreries.

Mission réussie pour le chef qui a su mettre en valeur les produits de notre région et sublimer cette recette traditionnelle !

C’est dans un superbe appartement Bayonnais prêté pour l’occasion par l’agence Keyweek que cette recette a été concoctée. Décoré avec beaucoup de goût, situé à quelques pas de la Place des Basques, cette location de vacances a été rénovée par un architecte d’intérieur.  Le charme de Bayonne, j’adore !!!

Je tiens à remercier Lartigue 1910 pour la magnifique nappe et les accessoires. Juste pour l’anecdote, sachez que leurs nappes sont tissées traditionnellement au Pays basque (dans leur atelier d’Ascain).

Un grand merci également à Assiettes et Compagnie pour les superbes assiettes. 

Ingrédients de l’omelette à la morue :

150g de morue salée
12 oeufs
3 petits poivrons (couleurs au choix)
50g de fromage de brebis
100g de tomates cerises
200g de lait
basilic

À vos fourneaux ! Voici la recette pour 4 personnes :

Désaler la morue dans de l’eau fraîche pendant 2 h.

Pocher la morue dans le lait frémissant pendant 2min, égoutter.

Epépiner les poivrons, les cuire rapidement dans une poêle à l’huile d’olive et les débarrasser.

Battre les oeufs à la fourchette, saler légèrement (morue déjà très salée) et les déposer dans la poêle de cuisson des poivrons à feu très doux.

Répartir les rondelles de poivrons harmonieusement sur les oeufs.

Ajouter les tomates cerise et les copeaux de fromage de brebis.

Emietter la morue sur toute la surface de l’omelette.

Soupoudrer de piment d’Espelette.

Placer l’omelette au four 3 à 5 min à 160°c (soit dans la poêle si celle-ci passe au four ou en la débarrassant dans un plat type taule à tarte ou moule en silicone).

Après cuisson, disposer le basilic et servir immédiatement.

En conclusion,  l’omelette basque c’est une toute autre histoire que de simples oeufs cassés 🙂