Le gâteau basque est une pâtisserie incontournable de la région. Souvent à la crème ou à la cerise, il permet également aux amoureux de la pâtisserie de faire parler leur créativité en adaptant la recette avec les ingrédients qui leur plaisent, pommes, noisettes, chocolat et tant d’autres…

Le débat de la recette originale

Les origines du gâteau basque sont floues et jusqu’à maintenant personne n’a pu fournir de preuves afin d’affirmer qui était l’inventeur de la recette. En fait, ce gâteau d’abord appelé “etxeko biskotxa” en basque (le gâteau de la maison en français) a vu le jour au milieu du XIXe siècle dans la sphère familiale basque, d’où son nom. C’était la maîtresse de maison qui réalisait le gâteau avec les ingrédients dont elle disposait sur le moment, la recette changeait donc d’un foyer à un autre, mais elle était toujours transmise à la génération suivante.

Le nom « gâteau basque » n’est en fait qu’une invention du marketing moderne. Au XIXe siècle, ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de gâteau basque est devenu populaire en France à partir des années 1920, coïncidant avec le boom touristique de la Côte Basque. Aujourd’hui les recettes les plus connues sont celles du gâteau à la crème ou à la cerise, et là aussi personne n’arrive à se mettre d’accord pour dire lequel des deux est considéré comme LE gâteau basque original.

En plus de ça, les débats font rage pour savoir quelle localité détient le titre de berceau de la recette originale du gâteau basque. Certains affirment (sans preuve) que c’est à Cambo-les-Bains, notamment dans la pâtisserie de Marianne Hirigoyen, où la recette a été créée au milieu du XIXe siècle. D’autres disent que c’est à Saint-Pée-sur-Nivelle, où se trouve la Maison Péreuil, qui le cuisine avec la même recette depuis 1876. Ou encore à Saint-Jean-de-Luz, Biarritz ou Sare… Bref, on ne sait pas, il n’y a aucune preuve, juste des histoires, des “on dit que…”.

Une histoire de tradition

“Hérésie”, “tromper sa patrie” … J’ai pu entendre de telles choses quand j’ai publié sur Instagram et Facebook un visuel de gâteau basque à la figue ou au bleuet. Pour certains le gâteau basque traditionnel, c’est à la crème ou à la cerise, point, pas de discussion possible.

Mais si le gâteau basque n’était en fait qu’une histoire de tradition ? Des recettes différentes qui circulent chacune de génération en génération dans leur propre famille. Pour moi, c’est ça l’important, ce côté transmission d’une recette, un peu comme un héritage. La tradition, c’est utiliser des ingrédients de qualité, peu importe si la cerise est remplacée par de la confiture de pommes, de prunes ou de figues… Car oui, sur un fond d’authenticité et d’image de marque, le gâteau basque est aussi galvaudé par les nombreuses fabrications industrielles. C’est par exemple ce contre quoi se bat l’association Eguzkia, créée afin de promouvoir le gâteau basque de qualité en associant une vingtaine d’artisans, qui, avec l’aide de la ville de Cambo-les-Bains organisent la fête du gâteau basque annuelle.

Alors oui, quand on parle d’un gâteau basque au chocolat, à la vanille, ou au bleuet, on ne peut empêcher le débat qui s’en suit. Pourtant, chacun est libre d’interpréter la recette à sa guise. Revisiter n’est pas trahir. La recette à la cerise ou à la crème est essentielle, les variations qu’elle inspire le sont tout autant.
Et puis, la vie est si belle remplie de jolies nouveautés…

Si vous souhaitez apprendre à cuisiner du gâteau basque

Des ateliers sont organisés au Musée du gâteau basque à Sare 
https://www.legateaubasque.com/ateliers-gourmands/

Quelques recettes

https://www.paysbasque.net/recettes/recette-du-gateau-basque/
http://gateaubasque-eguzkia.fr/la-recette-du-gateau-basque/
https://www.legateaubasque.com/la-recette-du-gateau-basque-traditionnel/

Et en bonus, la fameuse recette du gâteau basque vanille et bleuet de Garance, québécoise, qui a fait débat : https://www.lapresse.ca/gourmand/recettes/202005/05/01-5272248-une-version-quebecoise-du-gateau-basque-qui-fait-jaser.php

Où acheter son gâteau basque

Auxelagabe à Larressore
Patisserie Loubere à Biarritz
Maison Pereuil à Saint-Pée-sur-Nivelle

Il y en a beaucoup d’autres, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire si vous êtes plutôt cerise ou crème et quel est votre pâtissier préféré …