Confortablement installé sur ma terrasse, en plein confinement, dans un contexte assez anxiogène lié au coronavirus, je voulais te partager l’incroyable travail d’une association Bayonnaise et particulièrement d’une de ces animatrices. 

J’ai pu l’apercevoir plusieurs fois lors de manifestations culturelles comme par exemple aux précédentes fêtes de Bayonne où elle avait gagné la première édition du défi Irrintzina ouvert aux festayres.

L’Irrintzina ( irrintzi signifie « cri » en basque) est le cri des bergers basques ou pyrénéens imitant le hennissement du cheval.) Ou encore place Dantzazpi où elle animait un spectacle de danses basque avec de très jeunes danseurs.
Le sourire affiché en permanence, un physique taillé pour la danse, cette personne se nomme Itziar Mendivil (prononcer Iziar) c’est la chorégraphe et professeur de danse d’Oraï Bat.

Depuis 1963, cette association dans le quartier Saint Esprit à Bayonne oeuvre toute l’année pour promouvoir, soutenir et favoriser la culture basque sous ces multiples formes.  Vous ne le savez peut être pas, mais les géants des fêtes de Bayonne, le carnaval traditionnel, Olentzero dans le quartier Saint Esprit, les initiations et démonstrations de mutxiko à Bayonne tout l’été … c’est eux !

Si tu veux t’initier à la pratique des instruments de musique basques, que ce soit le txistu, le xirula (flûte d’origine souletine), le pandero (tambourin avec cymbales), ou la taxalaparta, percussions sur une planche en bois de chêne, découvrir la danse basque à n’importe quel âge, tu sais désormais où te rendre.

Le QG d’Oraï Bat est situé au 39 rue Charles Floquet , ce centre d’animation culturelle et sociale est dirigé par Iñaki Serrada (le célèbre moustachu du quartier Saint Esprit) , l’oncle d’Itziar Mendivil … Maintenant tu sais tout.

La mission de Itziar dans cette association est d’assurer la transmission de la danse basque “traditionnelle”. Chaque territoire historique, ou province, a ses particularités, son propre patrimoine dansé. Chaque village possède sa danse qu’il a coutume d’interpréter au cours de ses fêtes principales ou lors de festivités telles que les carnavals. Quelques-unes d’entre elles sont très anciennes, leurs origines se perdent dans la nuit des temps.

Elle dispense donc des cours de toutes ces danses basques au plus grand nombre et cela depuis le plus jeune âge. Je vous assure que la tâche est loin d’être simple ! En effet, la concurrence avec les autres loisirs (jeux vidéos, tir à l’arc, ping pong …), la démocratisation de la danse basque moderne ou même les tendances sociétales rendent complexe la transmission de ce patrimoine culturel immatériel. 

Cela demande beaucoup de conviction et de patience 🙂 J’ai pu vite pu comprendre qu’ Itziar n’est pas en manque de ressources de ces points. 

Vous pouvez consulter son interview en vidéo ci-dessous que l’on a réalisé avec Antonin de Fragment.

En Pays basque, les occasions de danser sont nombreuses et suivent un calendrier d’événements traditionnels.  Je vous recommande de suivre la page Facebook pour vous tenir au courant https://www.facebook.com/paysbasque.net
Sans compter que la pratique des bals au Pays basque nord (mutxikoak) est devenu très populaire depuis quelques années, elle rassemble de nombreux participants à l’occasion des diverses manifestations festives.

Alors pourquoi ne pas s’y essayer, une fois sortie du confinement  ? 

La page Facebook d’Oraï Bat
https://www.facebook.com/pages/category/Community/ORAI-BAT-122292091156062/

Téléphone : 05 59 55 07 93