Le « Mondarrain » est en français « La montagne des aigles » : mendi  pour montagne et arraino  pour aigle.

Il est situé entre le sud d’Espelette et l’ouest d’ Itxassou, et culmine à 749 m d’altitude. Sa silhouette symétrique est facilement reconnaissable, même de très loin. Son sommet est couronné de gros blocs de pierre et est cerclé de vestiges de fortification, ce qui en fait un endroit idéal pour pique-niquer et se mettre à l’abri en cas de vent.

Le départ de la randonnée depuis Itxassou n’est pas très loin de Bayonne, à environ 35 min en voiture.

Attention, désormais il n’est plus possible de partir du Col de Légarré.

Dernièrement des PV pour  » infraction à la réglementation du stationnement  » ont été déposés sur les véhicules garés en bord de route à côté du fronton.
C’était bien pratique car on pouvait se garer et monter assez rapidement (environ 1h). Cet itinéraire était parfaitement adapté pour les familles ou randonneur amateur à condition d’être bien équipé.
Il va falloir vous rabattre sur les autres nombreux sommets qu’offre le territoire, car désormais la boucle proposée se réalise en 6 heures. Beaucoup moins, si comme certains sportifs vous le montez en courant afin de vous entraîner pour les trails 😉

Vous pouvez partir de plusieurs endroits, mais voici mes  recommandations :

Sur la commune d’Itxassou, un parking gratuit est accessible et peut donc servir de lieu de départ pour la randonnée.

  • Parking Ateka (40 places)  à 200 mètres du fronton, indiqué par des panneaux.

Une fois arrivé sur la rue principale d’Itxassou, prendre la route à gauche du fronton pour rejoindre le parking Ateka.


Une fois garé il faut bien vous équiper ( consulter mon article sur les règles d’or avant de se lancer dans une randonnée ). Oui, on ne monte pas le Mondarrain avec des tongs !

Vous pouvez utiliser l’application Gaia GPS (gratuite) pour Iphone ou Android et télécharger la trace pour vous repérer. Mondarrain_depuis_Itxassou.gpx  (clic droit, enregistrer le lien sous )

  • Sortir du parking et tourner à droite, descendre tout droit jusqu’à arriver au niveau d’un ruisseau, le traverser en utilisant le petit pont
  • Prendre la route en direction du col Atharri
  • Suivre les signalisations indiquant le col d’Atharri (aussi appelé col de Légarré) jusqu’à y arriver
  • Suivre les panneaux qui indiquent maintenant le Mondarrain

Dès le début de la balade, le point de vue est remarquable, et les pentes du Mondarrain, couvertes de fougères, créent à chaque saison de superbes panels de couleurs toujours différents. En milieu de parcours, vous tomberez sur une forêt reconstituée par l’homme et composée de pins et de « mélèzes » (je ne savais ce que c’était auparavant, il s’agit du cousin du « pin » en un peu plus gracieux) Le but étant d’amener un peu d’ombre aux animaux habitants la montagne. J’insiste sur le « reconstitué » par l’homme, car sa forme géométrique ne peut pas être naturelle ! 

Le dernier tronçon, bien que rapide, est un peu plus technique que le début de la randonnée.

Il vous faudra à l’arrivée escalader un petit chemin escarpé, balisé en jaune, pour arriver au sommet.
L’Ikurrina, le drapeau basque, flotte tout en haut, au milieu de spectaculaires formations rocheuses. Depuis ce merveilleux balcon, la vue est spectaculaire. Au sud les formidables cimes pyrénéennes permettent de jouer à découvrir le profil des montagnes les plus populaires, tandis qu’au nord, les douces vallées Labourdine s’étendent à perte de vue.

M.A.G.I.Q.U.E !

L’endroit rêvé pour casser la croûte et prendre quelques photos avec la mythique croix du Mondarrain, sur fond de côte basque…

Ps : En ce qui concerne le départ depuis le village d’Espelette, c’est possible en démarrant du bourg et donc en se garant dans le grand parking mis à disposition derrière le marché couvert.

Par contre cette randonnée, appelée “Circuit de la montagne” (Mendiko itzulia en basque) n’est pas à la portée de tous et est plutôt réservée à des randonneurs expérimentés mais elle permet aussi d’atteindre le sommet du Mondarrain.