L’hiver approche à grands pas et avec les lui les grosses houles tant attendues par les surfeurs. C’est à cette période que le surf au Pays Basque dévoile son vrai visage. Les spots endormis pendant l’été se réveillent, l’océan laisse exploser sa puissance. Magnifique, terrifiante… Le monde du surf est en ébullition à la vue des cartes marines qui se teintes de rouge, annonçant l’arrivée imminente des vagues tant attendues… L’air est électrique aux abords des spots de gros, dont les simples noms font frémir…

Quelques spots …

Avalanche, cette vague magnifique qui déferle au large de Guéthary. Aussi belle que dangereuse quand la houle est grosse.

Belharra, le spot XXL par excellence. La bête se fait rare et ne se réveille que quelques fois dans l’année pour briser au large entre Saint Jean de Luz et Hendaye. Seuls les plus téméraires osent l’affronter… Le spectacle depuis la corniche est à couper le souffle lorsque les surfeurs s’élancent sur ses pentes vertigineuses.

Mundaka un autre mythe du Pays Basque. Une vague de renommer internationale qui attire chaque année les meilleurs surfeurs de la planète pour ses longs tubes. Mais attention la belle est capricieuse…

Tous ces spots évoquent le rêve du ride parfait, de la vague d’une vie, d’un tube interminable. Mais aussi de planches brisées, de corps malmenés par la puissance océane… Tel est le décor qui se dresse pendant quelques mois au Pays Basque. Un décor mêlant beauté et chaos absolu.

… au Pays basque et ailleurs avec Salt Water

3 ans d’existence et quelques 150 contributeurs plus tard, Salt Water prend son envol. Et c’est avec audace, que le numérique prend le tournant du papier. La plateforme collaborative dédié à la culture surf lançait, au début du mois de décembre, son premier magazine papier. L’idée : proposer à ses contributeurs, un nouveau terrain de jeu pour exprimer leur créativité.

salt_water_magazine_surf_pays_basque

Compétitions, sponsoring, piscines à vagues… Le surf ne se résume pas qu’à ça. Salt Water en est persuadé et veut donner la parole aux personnes qui font la culture surf alternative.

Baptisé « Somewhere Else » – littéralement « Ailleurs » -, le premier volume de Salt Water est dédié aux lieux, spots, vagues qui façonnent l’expérience du surf. Spot mythique, spot d’enfance, spot de repli, secret ou perdu. Seul, ou à plusieurs. Single, twin fins. Log, short board.  Peu importe la planche. L’important, c’est cette vague qui brise au loin, une invitation à partager un moment unique, en communion avec l’océan. Et l’essence même du volume Un se trouve dans la capacité à retranscrire cette énergie.

Pour cela, Salt Water a mis l’image au cœur de son projet et a fait appel à 14 photographes de renom. Ben Thouard, Fabien Voileau, Jeremiah Klein ou encore Fran Miller – pour ne citer qu’eux – ont répondu présent pour ce premier numéro de 192 pages. « Somewhere Else » invite à une lecture fluide, sans publicité intempestive. Une ode à la pureté des visuels.

salt_water_magazine_surf_pays_basque

Salt Water a mis le pays basque à l’honneur! Javi Muñoz, photographe basque, vient compléter le casting avec un article sur son sujet de prédilection : la vague de Mundaka. En véritable passionné, Javi, aka Pacotwo, s’est créé une bibliothèque photographique impressionnante sur le spot, au fil des années. Immortalisant les plus grands noms du surf sur la vague mythique : Kelly Slater, Rob Machado, Kepa Acero, Aritz Aranburu…

Le jeune photographe Thomas Lodin, biarrot par adoption, a lui aussi son article. Un portfolio exclusif en noir et blanc, aux tonalités old school, sur son expérience californienne. Parmi ses sujets : Clovis Donizetti, Trevor Gordon et Joe Davies.

Si ces quelques lignes vous ont donné envie d’en découvrir plus, le magazine est disponible sur le e-shop de Salt Water.