Vous n’avez pas pu passer à côté… L’environnement est un sujet d’actualité. Depuis quelques années, les spécialistes de ce domaine tirent la sonnette d’alarme. Bien que je respecte la position de chacun face aux enjeux de demain, j’ai décidé de vous faire part de mes convictions. Libre à vous de vous joindre au mouvement initié…

Le nettoyage citoyen du littoral au Pays basque : un mouvement local

C’est une marche pour le climat. L’idée, c’est de marcher et de ramasser les déchets que l’on croise sur notre route. Simple mais efficace. À savoir qu’ici marcher, c’est littéralement se balader dans un décor de rêve. Alors finalement, pourquoi ne pas lier l’utile à l’agréable ?

Si vous étiez de sortie samedi 17 novembre, vous nous avez peut-être croisés. Une trentaine de personnes, munis de gants et de sacs poubelles à la Grande Plage de Biarritz. C’était le premier nettoyage organisé au Pays basque.

cleanwalk-biarritz-pays-basquecleanwalk-biarritz-pays-basque

Joins-toi à nous pour préserver le territoire

Pour continuer dans la démarche de protection de l’environnement, nous relançons un nouveau nettoyage le Samedi 15 décembre à Anglet. On ne s’improvise pas dictateur de la bonne conscience, libre à chacun de se sentir concerné ou non par le climat. Mais si vous êtes de la partie, on se donne rendez-vous pour 14h au skatepark d’Anglet pour réaliser ensemble ce petit geste écolo.

Pour des raisons de logistique, il est important de vous inscrire ici :  https://goo.gl/forms/w5qxD3B58dfbclqs1

Vous connaissez sans doute l’histoire du petit colibri mais pour rappel…

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :
« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »
Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »