Alabama est une artiste pluridisciplinaire née à Colombes, en région parisienne, à la fin des années 80. Alors qu’elle emprunte le même chemin pour aller en cours tous les matins, le train de banlieue lui offre un défilé de formes, et de couleurs graffées. Ce traveling matinal va faire naître en elle, l’envie irrépressible d’apporter sa contribution au mouvement. 

Alabama découvre les légendes de l’avant-garde du graffiti New-Yorkais, par le biais du travail photographique de Martha Cooper. Sorti en 1984, l’ouvrage Subway Art est encore aujourd’hui considéré, comme une bible par de nombreux graffeurs. Âgée de 76 ans, Martha Cooper est une légende parmi les légendes et continue d’exposer ses clichés à travers le monde – récemment à l’occasion du Festival Points de Vue à Bayonne.  

Nourrie d’une influence résolument urbaine, Alabama suit le chemin des festivals. On retrouvera son travail exposé lors du Top to Bottom à Paris, en fresque au Colorama à Biarritz ou encore au Festival Points de Vue qui lui offrira un espace d’expression à l’issue du concours « Open Walls ».

Si vous souhaitez les découvrir, ses fresques sont visibles dans la cour intérieure de Spacejunk à Bayonne (35 rue Sainte-Catherine), au 8 rue Pannecau (lorsque le rideau est fermé) ainsi qu’au Collège d’Ostéopathie de Biarritz (6 Rue des Alouettes – Espace d’Iraty).

La curiosité artistique, ou l’art de cultiver son imaginaire

Côté parcours scolaire, Alabama a suivi un cursus composé d’expériences diverses. Elle commence par des études de céramique au lycée de Sèvres puis dérive sur le design produit, la déco et l’architecture d’intérieur. Elle s’oriente finalement vers la scénographie, et intègre un atelier de création de maquette pour des décors imaginés par Karl Lagerfeld.

Ses influences vont de Calder à Monet, en passant par Léonard de Vinci, Jean-Michel Folon et Keith HaringOn retrouve alors dans son travail découpages, collages, formes et couleurs appliquées au pinceau comme à la bombe aérosol.

Du graffiti à la toile

Alabama mêle enfin les deux univers en atterrissant dans les Landes. Là, elle trouve l’espace pour créer, le calme, et surtout : la nature… Dans cet écrin, elle laisse libre cours à son imagination, et met en œuvre ses talents sur divers médiums.

Elle se lance également en freelance, et propose ses services en tant que graphiste. Aujourd’hui, elle collabore régulièrement avec des entreprises sur leurs projets d’identité visuelle, supports de communication et réalise en parallèle des commandes de toiles ainsi que des fresques murales.  

Illustration, peinture, graphisme et set design, : vous l’aurez compris, l’univers d’Alabama est fait de riches expériences, de références, et d’outils variés.

Le pouvoir des mots, porteurs de sens 

Petite, Alabama écrivait aussi des poèmes, d’où l’aspect onirique de son univers, son amour de la lettre, du graffiti, et de la typographie. Son œuvre est pleine de fenêtres métaphoriques ouvertes sur son jardin secret. L’espace et la lumière s’invitent dans toutes ses compositions, de même que le message – résolument optimiste. Avec douceur et bienveillance, elle nous emmène à la découverte de nos racines.

Alabama croit en la magie de l’intention, qu’elle diffuse avec précaution dans chacune de ses réalisations. La quête de sens est donc constante, les couleurs et les formes étant déjà un message en soi. Secrète, elle dévoile une partie de son monde intérieur dans le projet Jardin Sauvage, démarche personnelle pleine de sens cachés, qu’il vous appartient d’explorer.

La magie du visuel, symbole de l’oubli

À une époque où nous n’avons jamais été plus connectés à des objets qu’à nos semblables, la dynamique d’Alabama replace l’attention sur l’essentiel. Les couleurs et les espaces nous appellent à marquer une pause, face à l’oeuvre ou face à soi-même. Le Jardin Sauvage ne souffre pas de l’épreuve du temps, car ses créatures existent déjà en chacun de nous.

JARDIN SAUVAGE : Un projet de vie qui mêle nature, poésie et graffiti

« Je vous propose une réflexion autour du jardin. Vaste thème qui oscille entre la flore et le rêve, plantes immaginaires et réelles. Les ombres chinoises des feuilles éclairées par le soleil révèlent des formes qui vous invitent au voyage, dans mon Jardin Sauvage…  » Alabama

La démarche artistique de ce projet, vise à remettre la nature au cœur des considérations. Jardin Sauvage induit un questionnement sur l’être humain dans son environnement naturel, et sa relation avec sa nature sauvage. C’est aussi une méthode de recentrage, qui vous invite à une méditation artistique sur le monde qui vous entoure.

Jardin Sauvage fonctionne comme un catalyseur d’énergie positive, à chacun de décider comment le percevoir – ou bien de dessiner le sien. Il peut être un refuge, ainsi qu’un espace de création personnelle.

Jardin Sauvage est un poème que l’on écrit avec l’âme, une mélodie que l’on fredonne avec le cœur, un voyage pour l’esprit à travers une quête de soi. Apprivoiser son jardin, et le façonner à son image – tel est le but de ce projet, qui célèbre l’essence de la vie. Bien cultivé et entretenu avec amour, le Jardin Sauvage permet de se recentrer sur un rapport à soi plus authentique. Utopie personnelle qui n’attend qu’à être rêvée, ce petit monde s’éloigne des apparences pour se révéler à la lumière de l’essentiel.    

Un univers axé autour de la nature

Alabama a reçu une éducation basée sur la protection de l’environnement, par une maman militante active du mouvement écologiste sur le plan politique et associatif. Aujourd’hui encore, elle perpétue son engagement avec un projet de jardins partagés au sein d’un quartier défavorisé. Grâce à cette action, elle crée du lien social autour de la protection de la nature. Cet investissement a donc été transmis comme une valeur primordiale depuis sa plus tendre enfance. 

Un projet artistique tout en déclinaisons

Jardin Sauvage s’illustre au moyen de fresques, sculptures, toiles et dessins. Tout le concept bouillonne encore dans l’esprit de l’artiste, il est donc appelé à se développer davantage dans le futur. Composé d’éléments de la faune et de la flore, Jardin Sauvage est un univers où animal et végétal ne font plus qu’un et forment le mariage parfait.

Volontairement, Alabama utilise des formes simples afin de revenir à l’essentiel et délivrer un message universel. Jardin Sauvage s’inscrit dans un processus minimaliste favorisant la lecture de l’œuvre et la libre interprétation. 

La démarche se dévoile sans détours : rendre à la Nature sa place dans le paysage urbain, nourrir les esprits de symboles nous rappelant à notre véritable nature et au caractère vital de celle-ci.

Pour suivre Alabama rejoignez-la sur Instagram et sur Facebook