On y est, demain nous sommes libres !

On va pouvoir sentir l’odeur des fleurs au lever du jour, admirer les moutons qui profitent de l’estive et respirer à pleins poumons l’air frais de nos belles montagnes. Je suis sûr, que depuis plus de deux semaines, vous êtes déjà à projeter vos prochaines escapades et vous reprenez vos topos de randos pour mettre au point la meilleure échappée.

En restant bien sûr dans le Pays Basque, afin de respecter les 100 km (mais aussi parce que c’est la plus belle région de France ;). Je vous propose 5 randonnées d’après confinement.

Pourquoi « d’après confinement » ? Allez ça va, faites pas les innocents, je sais très bien qu’il y a eu du laisser aller et que certains ont besoin de se remettre en forme et à contrario, j’en ai vu courir tous les jours et exhiber leurs exploits sur les réseaux. Dans mes guides Haize, j’ai ce qu’il vous faut, qu’importe votre condition physique !

1. Pour reprendre en douceur

Atxuria alternative 06  |  5km 500m 2h/3h Facile  |  Départ des Grottes de Sare.

Extrait d’Haize vol.1

On part des grottes de Sare par un chemin creux qui rapidement monte fort. Puis le sentier devient plus large et plus propre, le tout balisé en jaune. Sur la fin, on longe sur quelques mètres à gauche une forêt de résineux et on bifurque rapidement à droite pour atteindre le sommet. C’est l’itinéraire le plus simple, aucune difficulté, le chemin est bien balisé et largement visible. Au sommet vous pourrez admirer la Rhune qui s’élève à l’ouest et derrière elle l’Océan à perte de vue.

 

Behorleguy 2.09  |  10km, 650m D+, 3h30/5h, Facile+  |  Départ de Behorleguy, D417.

Extrait d’Haize vol.2

Le pic de Behorleguy se situe dans le massif des Arbailles et détient une particularité, plusieurs gouffres sont ouverts à ses pieds. Entre autre, un gouffre réputé dans le monde de la spéléologie, celui d’Aphanicé. Un puits de plus de 500 m de profondeur dont un boyaux de verticale absolue de plus de 300 m. L’histoire raconte que les premiers spéléologues, après avoir atteint une première niche avec une corde de 110 m ont dû raccorder deux autres cordes, une de 190 m et une de 100 m pour enfin atteindre le fond du puits. Le début de ce gouffre est visible à l’est de la crête et est délimité par des piquets en bois. Hormis ces curiosités géologiques le Béhorleguy est un pic que je trouve esthétique. Certes, ce n’est pas une pyramide parfaite mais son gros dos hérissé de rochers impose par son envergure. De plus au sommet la vue sur les massifs environnants et notamment les pics qui dominent la forêt d’Iraty est magnifique.

 

Buztanzelhay 2.07  |  9km, 830m D+, 3h30/5h, Facile+  | Départ de Saint Etienne de Baïgorry, ferme Irube.

Extrait d’Haize vol.2

Situé entre les crêtes d’Iparla et Autza, le Buztanzelhay est bien souvent oublié, pourtant cet itinéraire vaut autant que ces deux frères bien connus. On démarre en pleine forêt par de petits chemins creux. En prenant de l’altitude la forêt s’efface et laisse place aux palombières qui bordent le chemin. On trouve une très belle vue plongeante sur la vallée de Saint Etienne de Baïgorry. Un point de vue dont ni Autza, ni les crêtes d’Iparla ne peuvent être fières, et puis le profil de la randonnée devient un peu plus « rocailleux ». On passe une jolie brèche, puis sur un chemin escarpé une petite aiguille qui tombe à-pic dans le vallon. Ici la pente se raidit jusqu’au col du Buztanzelhay puis le paysage aux alentours se dévoile tout au long de l’ascension. La vue sur Autza et les crêtes d’Iparla y est magnifique.

2. T’es devenu une machine ? Ok !

Irrubelakaskoa 2.06  |  14km, 1166m D+, 5h/7h, Moyen+  |  Départ de Bidarray, ferme Bassassagar.

Extrait d’Haize vol.2

La vallée du Baztan regorge de merveilles naturelles, entre cascades, végétation luxuriante et faune sauvage le dépaysement dans ces montagnes est total. Sur ce tracé on court le long des pics qui forment des crêtes parsemées de grosses roches. On peut emprunter les chemins qui les contournent, comme s’amuser à grimper sur chaque rocher, les à-pics de chaque côté offrent des vues magnifiques et permettent aux vautours et autres oiseaux de planer tout près de vous. Et lorsque l’on amorce la descente pour rejoindre la rivière Baztan, on croise des arbres grandioses qui sont pour certains séculaires. Le climat se rapproche des milieux humides, avec des plantes qui prolifèrent partout, les fougères poussent même sur la mousse des arbres. Enfin on termine cette randonnée au son de l’eau vive puisque l’on doit traverser et longer la rivière jusqu’au point de départ.

 

Ehujarré 2.10  |  12km, 1200m D+, 5h30/8h, Difficile  |  Départ de Sainte Engrâçe, lieu dit Aztarinhandia.

Extrait d’Haize vol.2

Eclipsée par sa sœur la gorge de Kakouéta, la gorge d’Ehujarré, beaucoup plus paisible est elle aussi une magnifique curiosité géologique. Au départ de Sainte-Engrâce le chemin traverse en premier une grande partie de forêt. On croise à plusieurs reprises le cours d’eau qui s’efface parfois au profit de cavités souterraines et ressort par résurgence à différents endroits. On croise aussi de belles baignoires dans lesquelles, si la température extérieure le permet, il fait bon s’y baigner. Bien sûr, même en plein été l’eau n’est pas à vingt degrés ! Plus on prend de l’altitude, plus les arbres se raréfient et laissent place au spectacle des cascades. Juste avant d’atteindre le plateau d’Errayze vous croiserez la plus grande des cascades qui à plein débit vous arrose à coup sûr lorsque vous passez à côté. Sur ce plateau en été vous y trouverez le berger et son cheptel de brebis. Vous pourrez même, si c’est toujours le moment, lui acheter les fruits de son travail. Ensuite, on prend le chemin retour en contournant le pic Utzigaina et la randonnée se termine dans la forêt.

 

 

Vous retrouverez ces randonnées et bien d’autres dans les deux volumes Haize

www.haize.fr

Comment ne pas se perdre ?

Avec Haize trois méthodes s’offrent à vous :

1. Utiliser une carte IGN croisée aux indications du guide.

2. Utiliser l’application Fatmap et/ou Maps.me qui vous situe toutes les deux en temps réel avec ou sans réseau.

Les différences 

Fatmap est payante hors ligne, mais détient tous les itinéraires Haize, il suffit de rechercher « Haize le numéro et le nom de la randonnée » comme par exemple pour Behorleguy rechercher «  Haize 2.09 Behorleguy ». L’application fonctionne gratuitement avec du réseau et si vous souhaitez télécharger les itinéraires hors réseau, vous devrez payer 29,99€/an, sans engagement. Vous avez 7 jours pour l’essayer !

Maps.me est entièrement gratuite, même sans réseau. En revanche je n’ai pas pu y mettre mes tracés Haize. C’est pourquoi je l’utilise souvent, une fois sur le chemin pour voir ma position (et éviter de payer Fatmap ;), tout en croisant les données du guide et de sa carte.

3. Utiliser son sens de l’orientation et les balisages. Certains itinéraires sont très bien balisés, comme l’Atxuria par exemple, il suffit d’être attentif aux balisages jaunes et bien observer ce qui nous entoure. Réservé, tout de même, aux habitués de la marche 😉

Bonne randonnée !