SARE

Village classé parmi les plus beaux de France, à 14 km de Saint Jean de Luz, frontalier avec l’Espagne, Sare est un petit village basque qui mérite le détour.

Au pied de la Rhune, montagne mythique de la région, domaine des vautours et des pottoks (petits chevaux sauvages), vous respirerez l’air frais de la nature et de l’Océan (qui est à neuf kilomètres à vol d’oiseau).

sare-mairie-clocher.710.476

En bref

De part la situation géographique de Sare, l’histoire du village a été très influencée par les différents royaumes qui se sont succédé en France et en Espagne. Nous ne savons pratiquement rien car les archives du village ont été détruites pendant la Révolution.

Beaucoup de personnes célèbres sont venues à Sare et ont apprécié son authenticité : Napoléon III et Eugénie, Edouard VII, le curé-écrivain Pedro Axular, Pierre Loti et Luis Mariano, l’anthropologue Barandiaran et Winston Churchill…

La famille Lahet, qui appartenait à l’ancienne noblesse navarraise, mena la quatrième croisade avec Thibault de Champagne et Louis IX et s’établit à Sare.

En 1793/1794, la population du village fut déportée et on rebaptisa le village « la Palomière ».

En 1813, Sare est envahie par les troupes anglaises, espagnoles, portugaises.

Au début du Second Empire, Napoléon III et l’impératrice Eugénie vinrent plusieurs fois visiter les grottes de Sare et profiter du panorama en haut de la Rhune.

Après la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs personnalités firent des excursions au village, comme par exemple : Orson Wells, Ho Chi-Minh, le général de Gaulle, Winston Churchill, Aki Ito prince héritier du Japon, le Maréchal Montgomery…

Visiter

– L’église Saint Martin, agrandie au XVIIème siècle, le clocher a été surélevé en 1765. Sur le cadran solaire, on peut lire la phrase basque suivante : Oren guziek dute gizona kolpatzen azkenekoak du hobirat egortzen, ce qui signifie « toutes les heures blessent l’homme, la dernière l’envoie au tombeau ».

– Le hameau du Lhalar, le plus vieux du village; les maisons qui le composent datent du début du XVIIème siècle et la chapelle fut édifiée en 1481.

– La maison basque de Sare, Ortillopitz : l’histoire de l’Etxe (la maison) est détaillée à travers Ortillopitz. Des historiens, architectes, artisans, ethnologues et techniciens ont fait en sorte de sauvegarder ce bâtiment selon les traditions du pays.

– Le pont romain exclusivement réservé aux piétons.

Mais aussi…

– Les oratoires et la chapelle Sainte-Catherine : vous pouvez observer au milieu des quartiers et en haut des sommets, des sanctuaires. Sare est le village le plus riche du Pays Basque en édifices religieux.

– La table des Facéries au col de Lizuniaga (220 m) : on retrouve une table en pierre qui pourrait bien être un menhir tombé ou renversé.

– les Palombières : la chasse à la palombe est très répandue dans les Pyrénées. Le roi Henri IV les fréquentait régulièrement avec son ministre Sully. L’une se situe à l’Ouest du Pic Sayberry, entre celui-ci et le Pic d’Ibantelly, et l’autre est localisée à 1 km au Nord Ouest sur le chemin entre Sare et Echalar.

Excursions

– Les grottes de Sare, le parc archéologique et le musée du site : cette année, des changements ont été opérés sur le site afin de proposer une nouvelle visite. Sare est constituée de cinq grottes préhistoriques qui se nomment Urio Behera, Urio Gaina, Leze ttiki, Faardiko harria, Lezea.

grotte-de-sare.710.425

Aujourd’hui, vous pouvez seulement visiter Lezea, le parcours, bien aménagé (lumières et sons), est long de 900 m. Un sentier vous permet également de rejoindre la grotte de Zugarramurdi en Navarre, il nous rappelle une fois de plus que Sare fut longtemps considérée comme la capitale de la contrebande (travail de nuit).

– Le musée de la Préhistoire renferme des ossements humains et d’animaux découverts dans la grotte et des outils en silex. Vous pouvez également visiter le parc archéologique où vous découvrirez des dolmens, tumulus, cromlechs et menhirs.

– Le musée du gâteau basque : venez déguster les pâtisseries « maison » !

– Le parc animalier Etxola : une étendue de 2 hectares sur laquelle est présente une multitude d’animaux domestiqués dont certains sont en voie de disparition.

– La Rhune : vous avez la possibilité d’atteindre le sommet en empruntant le petit train à crémaillère ou par les petits sentiers pédestres. La gare se situe au col de Saint Ignace, l’ascension dure 30 minutes. Vous découvrirez une nature sauvage (pottoks, vautours, montons…) et au sommet vous pourrez acheter des souvenirs, vous rafraîchir et vous restaurer auprès des ventas espagnoles.

Marché

En juillet et août : tous les jeudis.


Informations pratiques

  • Situation géographique

localiser sur la carte

 

  • Mairie de Sare

Adresse : Bourg – 64310 Sare

Téléphone : + 33 (0)5 59 54 20 28

Site web : www.mairiedesare.fr

 

  • Office de tourisme de Sare

Adresse : 64310 Sare

Téléphone : + 33 (0)5 59 54 20 14

Mail : formulaire

Site web : www.sare.fr

 

  • Grottes de Sare

Téléphone : + 33 (0)5 59 54 21 88

Mail : formulaire

Site web : www.grottesdesare.fr

 

  • Musée du gâteau basque

Téléphone : + 33 (0)5 59 54 22 09

Mail : legateaubasquedesare@orange.fr

Site web : www.legateaubasque.com

 

  • Terre et Côte basques

Site web : www.terreetcotebasques.com

 


 

 

#Sare, a #Basque village just north of the French border. Take this path and you'll end up in Spain.

A post shared by Katherine Johnson (@kahlange) on

 

 

 

Cliquez sur "j'aime" pour rester connecté et être informé de nos actualités !