La forêt d’Oma

La_foret_d-omaSituée au beau milieu de la biosphère d’Urdaïbai, la forêt d’Oma est un des bijoux de la province de Biscaye.

Pour s’y rendre, il faut prendre la voie rapide direction Lekeitio depuis Gernika par la BI 638 jusqu’au rond-point de Barrutia. Poursuivez sur la BI2238, prenez la voie rapide en direction de Lekeitio puis la déviation à droite par la BI 4244 jusqu’au bout de la route, sur le parking de Lezika.  (cliquez ici pour la carte).
Attention à ne pas louper le « petit » panneau très discret qui indique le lieu.
Si vous ne vous êtes pas perdu 🙂 , alors vous devriez finir par tomber sur le parking du départ de la balade.

Prenez un sac à dos et tout le nécessaire (n’oubliez pas l’eau).

(Nos conseils pour bien démarrer une rando)

Il faut compter entre 20 et 30 minutes pour tomber en plein cœur de la forêt sur des peintures rappelant l’art paléolithique. N’ayez crainte, ces étranges représentations ne sont pas l’œuvre d’une peuplade ancestrale qui aurait résisté à l’épreuve du temps mais uniquement d’œuvres réalisées par le peintre et sculpteur Ibarrola.

Au lieu de peindre sur la roche, c’est sur des rangées de pins que l’artiste a réalisé des silhouettes, des yeux, différentes formes qui reliées les unes aux autres forment un ensemble imposant. Le peintre s’est inspiré d’un mouvement artistique plus global appelé « land art » et dont le support est la nature. Ici, l’imagination est reine et toutes les interprétations sont possibles.

Au bout de votre parcours, si vous n’avez pas été emporté par un esprit malicieux entre temps, vous devriez finir par tomber sur la grotte de Santimamiñe et ses originaux de l’art rupestre. Ce lieu contient quelques-unes des plus belles figures animales (bisons, chevaux, chèvres, cerfs et ours bruns) de ce très ancien savoir-faire ainsi que de très belles stalagmites et de stalactites.

Malheureusement fermée au public depuis 2006 – seule l’entrée est visible – le visiteur néanmoins pourra voir une représentation 3D de la grotte dans l’hermitage de San Mamés, devenu un centre d’interprétation. Avec son site archéologique situé à l’entrée de la grotte, Santimamiñe fait partie de la corniche de la Cantabrie, classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Et on mange ou ?

A 300 m de cette dernière, après l’art du paléolithique, vous apprécierez de retrouver l’art de la table au restaurant Lezika à Kortezubi. Son caserio reconstruit en 1761 avec du calcaire provenant du mont Ereñozar et des bois de chênes et de châtaigniers issus de la région vaut particulièrement le détour. Ce lieu devrait vous charmer non seulement par le cadre mais aussi car vous pourrez y goûter à la cuisine basque traditionnelle, viandes et poissons à la plancha, desserts et salades faits maison. Miam !

Les visiteurs de passage seront heureux également de retrouver une aire de jeu qui permettra d’occuper leurs « chères » progénitures ainsi qu’un grand parking privé pour ceux qui n’auraient pas été assez courageux pour venir à pied jusque-là.

Enfin, avant de quitter le coin, vous pourrez aller admirer les falaises et les plages environnantes.

Mundaka est à 25 minutes en voiture, les magnifiques plages de Laga et Laida sont à 15 minutes qui valent le coup d’œil ou bien vous enfoncer plus profondément dans le pays pour y admirer ses maisons typiques et ses envoutants paysages.

Vous en pensez quoi de cette petite balade ?
Laissez moi un petit commentaire.

Cliquez sur "j'aime" pour rester connecté et être informé de nos actualités !