LE PAYS BASQUE DE RAOUL SE LACHE

raoul-se-lache.710.265

Originaire de Montpellier, recruté en 90 au 1er RPIMA (régiment parachutiste des forces spéciales) j’ai décidé très vite de rester vivre dans cette magnifique région et en particulier à Bayonne où j’ai acheté.

J’ai commencé le collage pour ma deco intérieure inspiré par l’artiste « Erro » depuis bientot 8 ans. Le premier contact avec le public s’est fait grâce à l’exposition des puces des arts par l’association Arcad à Anglet où j’ai réalisé aussi mes premiere ventes.

Carrière militaire en première vie, que j’ai quitté en 2003, j’ai passé mon diplôme de thanatopracteur que j’exerce depuis 11 ans et les collages me permettent « d’oublier » cette mort que je cotoie journalierement… Je cherche à me consacrer beaucoup plus à mon art. Tous les mois on peut me retrouver dans différentes expositions.

J’ai gardé mon pseudo de l’armée « Raoul » qui après 18 ans de rigueur est devenu « Raoul se lache »….

Souvent au fil de la toile j’ose demander à des artistes de me laisser revisiter leur univers en mosaiques de papier. J’ai fait des partages avec Marko dessinateur de bd, Valerie Vernay, Erwin Dazelle, Jean-Claude Claeys un illustrateur de romans noirs, Michel Achard qui fait caricatures.

A chaque vente je réinvesti un tiers dans l’art qui me fait avoir une tres sympatique collection privée.

Depuis deux ans je suis rentré a l’année a la gallerie dom_art 44 rue neuve à Dax et plusieurs projets d’autres galeries sur Biarritz et Paris.

J’expose à partir de Vendredi 1 août pendant 1 mois avec Daniel Cortez à La Bastide Clarence dans une salle de la mairie.

raoul-se-lache-autoportrait.710.358

Si vous deviez résumer votre Pays basque en 3 mots ? 
Douceur de vivre.

Quel est le son qui vous vient à l’esprit quand on vous dit « Pays basque » ?
De merveilleux chants basques.

L’image ? 
La citadelle qui m’a faite découvrir la région.

Le goût ? 
Les délicieux chocolats de Bayonne.

Qu’est-ce qui vous éloigne du Pays basque ? 
Ma famille sur Montpellier.

Qu’est-ce qui vous y ramène ? 
Le plaisir de revenir chez moi à Bayonne.

Quel est l’endroit le plus lointain/inattendu ou vous avez trouvé une trace du Pays basque ?
Un makila dans la collection de Cannes de mon père en Lozère.

Votre plus belle découverte ?
Les beauté des cimetières basques.

Votre plus belle ballade ? 
Les côtes entre Hendaye et Saint-Jean-de-Luz par le sentier du littoral.

Votre plus beau souvenir ?
L’ambiance des fêtes de Bayonne.

L’endroit du Pays basque qu’il vous reste à découvrir ? 
Tellement de choses… Le côté espagnol.

Votre restaurant préféré ? 
Le gainzb’Art rue des Cordellier à Bayonne.

Votre épicerie ou producteur local préféré ?
Les bons produits de Pierre Oteiza.

Votre lieu préféré, le jour ?
Marcher dans les rues de Bayonne.

Votre lieu préféré, la nuit ?
La musique du Caveau des Augustins à Bayonne.

Votre boutique préférée ? 
Les bd de la librairie Gribouille sur Bayonne.

Votre créateur/créatrice préféré(e) au Pays basque (artiste, créateur de marque, créateur culinaire…) ?
Nathalie Jégu qui travaille le métal avec de superbes scupltures.

Le coup de coeur de…
Le partage papier/métal avec cette artiste Nathalie Jégu.

La dernière question : celle qu’on ne vous a pas posée et à laquelle vous auriez aimé répondre ? 
Pourquoi suis je resté en pays basque : pour la richesse du patrimoine culturel et le nombre impressionant d’artistes car je suis aussi collectionneur d’art.

 

 

Cliquez sur "j'aime" pour rester connecté et être informé de nos actualités !