LE PAYS BASQUE DE MARIANNE HILLAU

marianne-hillau.originalIl faut sillonner quelques routes de traverse pour venir chez Marianne, sortir de la route principale qui relie Saint-Etienne-de-Baigorry à Saint-Jean-Pied-de-Port. C’est en s’écartant du chemin qu’on a les plus belles surprises, et Marianne aime à cultiver son petit endroit secret, sa terre, pour en faire du bon vin. Marianne y accueille volontiers les visiteurs désireux de se balader dans ses terrasses d’Irouléguy, et de goûter un petit verre de vin.

Un peu isolé, mais idéalement situé, le petit domaine de Marianne étale ses 7 hectares de vignes à flanc de montagne, à l’abri du vent d’ouest soufflant de l’océan. Les crêtes d’Iparla d’un côté, le Pic d’Orhy de l’autre, c’est là que Marianne a posé ses bagages il y a vingt ans et qu’elle bichonne ses pieds de vignes pour en faire de bons millésimes, comme on les aime au Pays Basque. Les meilleures années, elle produit jusqu’à 38 000 bouteilles. Des rouges et des rosés puissants et à robes chatoyantes, dont les cépages Tannat, Cabernet Franc et Sauvignon apportent finesse en bouche et bouquet.

Pour Paysbasque.net, elle nous parle de son Pays basque, et surtout de la côte, d’où elle est originaire et qu’elle affectionne tout particulièrement.

Si vous deviez résumer votre Pays basque en 3 mots ?
Mer, montagne et couleurs.

Votre Irouléguy en 3 mots ?
Terroir, caractère et tannins.

Fermez les yeux… quel est le son qui vous vient à l’esprit quand on vous dit « Pays basque » ?
Txistu.

L’image ?
Les crêtes d’Iparla.

Le goût ?
Les cèpes.

Qu’est-ce qui vous éloigne du Pays basque ?
L’envie de découvrir d’autres horizons, d’autres cultures, d’aller voir ce qui se passe ailleurs…

Qu’est-ce qui vous y ramène ?
Mes enfants.

Votre plus belle balade au Pays basque?
Le sentier du littoral, car j’aime les balades avec vue mer… Une définition du luxe.

L’endroit du Pays basque qu’il vous reste à découvrir ?
Pas un endroit mais de nombreux endroits ! J’aimerais prendre le temps de reparcourir la Soule, ses paysages sauvages et reculés, au calme, adossés à la montagne.

Votre millésime d’Irouléguy préféré ?
Sans hésitation : 2005, un millésime bien équilibré, gorgé de soleil !

La saison préférée d’un vigneron au Pays Basque ?
L’automne, c’est pour nous la saison des vendanges, en quelques sortes l’aboutissement d’une année de travail.

Votre restaurant préféré ?
Chez Pablo à Saint-Jean-de-Luz, pour son poisson frais et ses délicieux chipirons servis sur une jolie table bodega recouverte d’une nappe vichy.

Votre épicerie ou producteur local préféré ?
La maison Oteiza, pour son jambon du Kintoa et ses salaisons, fortes en goût et en caractère.

Votre lieu de vie diurne préféré ?
La place de Bidart toujours très animée et dans un cadre idyllique, avec vue sur la mer et la montagne.

Votre lieu de vie nocturne préféré ?
Le vieux quartier de San Sebastian pour son ambiance et ses bar à tapas.

Votre boutique préférée ?
La librairie Elkar à Bayonne car je suis une livrophage !

Votre créateur/créatrice préféré(e) au Pays basque ?
Les poteries Goicoetchea à Ossès, ce que je préfère en termes d’artisanat local. Design, déco, classe.

Votre plat préféré pour accompagner une bonne bouteille d’Irouléguy ?
Une côte de bœuf. Il est midi j’en ai l’eau à la bouche…!

Votre coup de coeur ?
Je suis une fan du groupe Burrunka !

La question qu’on ne vous a pas posée et à laquelle vous auriez aimé répondre ?
Si vous deviez quitter le Pays Basque où iriez vous ? En Corse ! C’est pour moi une ile paradisiaque, qui possède de nombreux points communs avec le Pays basque : la mer, la montagne, une forte identité… et de plus on y mange très bien !

marianne-hillau-dans-son-vignoble-d-irouleguy.original

Marianne Hillau, du Domaine Etchegaraya.

Cliquez sur "j'aime" pour rester connecté et être informé de nos actualités !