Nos 4 règles d’or pour bien démarrer une rando

Conseil_avant_de_partir_en_rando

C’est décidé, je vais pas à la plage, ce sera de la rando. Sauf que, nous vous voyons déjà venir, marcher c’est facile, pourquoi s’embêter avec tout un tas d’affaires ?

Alors là, nous vous arrêtons tout de suite, partir en rando; on ne parle pas d’une simple marche d’un quart d’heure, demande un minimum d’investissement et d’organisation avant de partir.

Avec nous, profitez de tous nos bons conseils pour que votre rando ne se transforme pas en chemin de croix ou en périple. Vêtements, matériels, conseils et échauffements, ensemble, nous allons dresser la checklist de tout ce dont vous aurez besoin et vous indiquer les 4 grandes règles d’or …pour que tout se passe bien.

Première règle d’or, pour que votre randonnée se déroule dans le plus grand confort, choisissez bien vos vêtements. Si vous comptiez prendre vos tongs ou vos mocassins, alors vous avez tout faux. Rien ne vaut de bonnes chaussures de marche bien adaptées à la morphologie de vos pieds. Oubliez également vos t-shirts en coton même si vous aimez bien les motifs car ils ont tendance à retenir la transpiration et orientez-vous vers des matières transpirantes. Enfilez une paire de chaussettes montantes, un short ou un pantalon léger plutôt qu’un jean, un blouson coupe-vent et imperméable en particulier si vous avez prévu de partir en altitude car le temps peut vite changer, une bonne paire de lunettes de soleil (pas celles que vous mettrez en soirée) et une casquette.

Si votre randonnée excède la journée, prévoyez également un pull bien chaud (les nuits peuvent être très fraiches) et des affaires de change de type caleçons, plusieurs paires de chaussettes. Toutefois, inutile d’emporter votre garde-robe, limitez-vous au strict nécessaire.

Deuxième règle d’or, sélectionnez bien votre matériel. Dixit le sac de ville, prenez un bon sac de rando en choisissant celui dont la contenance sera adaptée à la durée de votre randonnée et aux conditions météorologiques du lieu où vous avez prévu d’aller. Vous n’aurez pas besoin de la même taille selon que vous pratiquiez votre randonnée sur quelques heures en basse altitude ou dans les plaines ou que vous vous orientez pour une semaine en montagne. Trop grand, vos affaires ballotteront à l’intérieur. Trop petit et vous risquez de faire craquer les coutures ou de devoir laisser des éléments – pourtant indispensables – au point de départ.

Prévoyez avec vous une trousse à pharmacie avec le strict nécessaire, un couteau suisse, une ou deux gourdes, fourchette, assiette et cuillère en métal si vous avez prévu de manger en plein air, de la crème solaire. Pour le bivouac, vous rajouterez un sac de couchage, un tapis de sol, une tente, un réchaud, une lampe frontale, une poêle et une casserole. A plusieurs, vous pouvez vous répartir les charges … mais gare aux oublis.

Troisième règle d’or, préparez bien votre parcours. Examinez votre itinéraire sur une carte IGN avant de partir, que vous emporterez ensuite avec vous. En effet, même si les chemins de randonnées comportent des balises, il peut arriver parfois que vous ne retrouviez pas certaines d’entre elles. C’est ainsi que certains se sont retrouvés à rentrer tard dans la nuit alors que leur marche ne devait durer que quelques heures (c’est du vécu). N’hésitez pas à prendre une boussole avec vous et une montre.

Soyez vigilant sur le degré de difficulté. Inutile de s’embarquer sur un chemin dont l’accès est long et difficile si vous êtes débutant ou peu sportif. Une fois embarqués, vous pourriez regretter amèrement votre choix et sur certains sentiers, il est parfois impossible de se retourner. Dans le même ordre d’idée, ne foncez pas tête baissée, adoptez le pas du randonneur. Ce n’est pas à un marathon que vous allez participer mais à une marche.

Renseignez-vous sur la météo qu’il va faire dans la journée ou durant la semaine. En effet, en particulier si vous randonnez en montagne, le temps peut très vite tourner. Démarrer avec le soleil au petit matin ne veut pas dire forcément qu’il fera beau toute la journée et gare aux orages qui peuvent être violents. Veillez à prévenir quelqu’un de votre escapade car en cas de pépin, il n’est pas toujours facile d’être retrouvé même avec un téléphone portable sur soi.

Enfin, même pour quelques heures, prévoyez des aliments à grignoter et facile à transporter comme des barres de céréales, des fruits secs. Cela peut aider à passer le fameux « coup de pompe ».

Dernier règle d’or et non des moindres, randonner ne s’improvise pas surtout si vous n’êtes pas sportif de nature et que vous envisagez de partir toute une journée. Avant de vous lancer faites quelques exercices d’échauffement et des étirements. Même pour la marche, nous vous le conseillons vivement. Souvenez-vous des fois où le lendemain, vous avez ressenti des douleurs partout …

Echauffement_rando_pays_basque

Premier point, commencez tout d’abord par une petite marche pour faciliter la circulation sanguine et l’éveil de votre corps.

Ensuite, passez à l’échauffement. Pour chaque cheville, vous vous tiendrez debout sur une jambe et ferez tourner une dizaine de fois dans un sens puis dans l’autre la cheville de l’autre pied en pointant l’orteil.

Concernant les épaules, gardez la tête bien droite en regardant devant vous. Faites des cercles avec l’épaule gauche puis avec l’épaule droite une dizaine de fois, buste à l’avant.

Au niveau des genoux, toujours en position debout, vous lèverez votre cuisse droite à angle droit, avec la jambe gauche légèrement pliée. Pensez à garder bien droit buste et bas du dos. Comme précédemment, vous ferez des cercles dix fois vers la gauche puis dix fois vers la droite.

Etirements_rando_pays_basqueEnfin, vous vous occuperez de votre dos. Debout, levez vos bras vers le ciel et attrapez les paumes de vos mains en les orientant vers le haut. Toujours en gardant cette position, balancez-vous vers la gauche, position que vous maintiendrez une dizaine de secondes en expirant bien puis vers la droite.

A la fin de votre séance, marchez lentement afin de laisser le temps à votre corps de refroidir.

Vous pouvez ensuite passer à l’étirement de vos muscles. Vous le ferez pour chaque grande zone musculaire en y allant tout en douceur et jusqu’à sentir une légère traction. Chaque étirement doit durer une trentaine de secondes, pas plus. Cette série d’exercices doit être effectuée après l’échauffement et jamais avant.

Complètement relâchés et armés de tous nos bons conseils, vous pouvez partir maintenant plus sereinement. A vous les joies de la rando 😉

Cliquez sur "j'aime" pour rester connecté et être informé de nos actualités !